Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Offrir un animal comme cadeau... une fausse bonne idée ?

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Environnement / Animaux / Offrir un animal comme cadeau... une fausse bonne idée ?

Un animal de compagnie n’est pas un jouet et encore moins une surprise.

Les fêtes de fin d’année approchent, et avec elles les traditionnels cadeaux. C’est aussi le bon moment de rappeler que l’adoption d’un animal doit être un acte mûrement réfléchi et pas une surprise sous le sapin !

En effet, à l’occasion des fêtes, des anniversaires, etc, il est tentant d’offrir un animal de compagnie : un adorable chiot, un chaton, un lapin nain… Malheureusement, ces animaux finissent trop souvent au refuge !

Un animal n'est pas un bien de consommation, ce n’est pas non plus jouet avec lequel on peut s'amuser et le ranger dans un coin. Il s’agit d’un être vivant qui demande de l’investissement et de l’argent pour garantir son bien-être : promenades, jeux quotidiens, soins vétérinaires, alimentation, hébergement, éducation, identification et enregistrement, stérilisation/castration, etc.

Il convient donc de s’assurer de la volonté et de la capacité des futurs propriétaires, et non de les mettre devant le fait accompli.

Adopter un animal, un choix qui doit être mûrement réfléchi.

Adopter un animal, signifie être responsable de la vie d’un être vivant pour plusieurs années. Il existe aussi des règles à respecter pour tout propriétaire, en fonction de l’espèce animale adoptée.

Saviez-vous par exemple qu’un chat domestique doit obligatoirement être identifié et stérilisé ?  Qu’une portée de chiots ou de chatons (même accidentelle) doit faire l’objet d’une demande d’agrément en tant qu’éleveur occasionnel ?

Accueillir un nouvel animal dans la famille n’est pas une décision qui se prend sur un coup de tête car un animal réclame de la présence, de l’attention et des soins. Adopter un animal, c’est aussi s’engager pour plusieurs années : En moyenne 10-15 ans pour un chien selon sa race, 18 ans pour un chat et parfois plus de 10 ans pour un lapin. Ce n’est pas rien tout de même !

Petit deviendra grand

Avant de vous décider, faites-vous conseiller par des professionnels. (vétérinaires, éleveurs …) qui vous orienteront vers la race ou l’espèce qui est la mieux adaptée à votre mode de vie.

Si vous habitez en appartement, l’acquisition d’un Saint-Bernard pourrait poser problème. De même que l’énergie débordante d’un jack Russell risquerait d’être inadaptée au quotidien d’une personne âgée. La présence d’enfants ou d’autres animaux dans la famille doit également faire l’objet d’une réflexion. Renseignez-vous sur le comportement de l’espèce ou de la race (tempérament, besoins spécifiques, taille à l’âge adulte …) afin de prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Un animal demande du temps

Peut-être avez-vous actuellement l’occasion de passer plus de temps à la maison, et vous vous demandez si l’adoption d’un animal ne tomberait pas à point nommé ?

Il est important de se demander si le retour à un quotidien « normal » restera compatible avec la gestion journalière de votre animal. Aurez-vous toujours le temps de vous en occuper, de le sortir, de jouer avec lui, de lui prodiguer les soins dont il a besoin ? Passera-t-il de longues journées seul ? Dans le cas d’un chien, il est par exemple important de lui apprendre progressivement à passer du temps seul à la maison, afin que la transition ne soit pas trop brutale, ce qu’il risquerait de très mal vivre s’il n’y a pas été habitué.

Chaque année des milliers d’abandons

En Belgique, chaque année, des milliers d’animaux sont abandonnés et recueillis par les refuges. C’est plus d’une centaine d’animaux qui sont délaissés chaque jour pour diverses raisons : déménagement, séparation, départ en vacances, mais aussi problèmes comportementaux, allergies, manque de temps/d’argent. Les animaux offerts par surprise durant les fêtes de fin d’année viennent malheureusement trop souvent compléter ce triste tableau.

Vous souhaitez adopter ? Autant le savoir :

Depuis leur naissance jusqu’à leur mort, la législation wallonne veille à la protection des animaux durant toutes les étapes de leur vie. Vous trouverez toutes les informations relatives à la législation en matière de bien-être animal ainsi que les listes des refuges, éleveurs, établissement commerciaux et pensions agréés en Wallonie sur le site suivant : http://bienetreanimal.wallonie.be/home.html

Des moyens d’aider les animaux victimes d’abandons

Encouragez l’adoption autour de vous

Le meilleur moyen d’aider les animaux de compagnie est de sensibiliser les gens au sort des animaux qui finissent abandonnés. Si vous connaissez quelqu’un qui s’apprête à accueillir un nouvel animal chez lui, encouragez-le à adopter dans un refuge plutôt que d’acheter un animal chez un éleveur ou en animalerie, ce qui ne fait qu’accroître le nombre d’animaux dans des refuges déjà pleins à craquer.

Comprenez l’importance de la stérilisation

Il est vital et obligatoire de toujours faire stériliser son animal de compagnie, et de partager ce message avec vos proches. En effet, une seule chatte et ses petits peuvent conduire à 360 000 naissances en 6 ans seulement.

Devenez bénévole

La plupart des refuges recherchent des bénévoles pour promener les nombreux chiens abandonnés, et cela d’autant plus à la fin de l’été, quand les cages et enclos sont pleins à craquer d’animaux sans foyer.

N'hésitez pas à contacter Le Cottage de Milord à Florenville ou un autre refuge près de chez vous dès aujourd’hui pour vous renseigner sur les différentes façons d’aider ces animaux dans le besoin.

Devenez famille d'accueil

Les refuges sont parfois amenés à faire appel à des familles d'accueil afin de s'occuper d'un animal en attendant son adoption. Vous avez la possibilité d’accueillir un animal chez vous et lui procurer l'affection dont il a manqué en attendant son adoption ? Dans ce cas contactez également le Cottage de Milord à Florenville, ou tout autre refuge près de chez vous afin de leur proposer vos services.

Faites un don

Si vous n’avez pas le temps de vous rendre dans un refuge régulièrement, pensez à soutenir le travail d’associations qui luttent contre l’abandon et qui prennent en charge les milliers d’animaux qui se retrouvent sans foyers. Vous pouvez contribuer financièrement ou en faisant don de literie, de nourriture, de jouets, ou d’autres articles essentiels.

Actions sur le document