Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Communiqué de presse

Vous êtes ici : Accueil / Ma Ville / Services communaux / Accueil du citoyen / Covid-19 / Communiqué de presse

Communiqué de presse, du Premier Ministre Alexander De Croo, du 23 octobre 2020

Niveau d'alerte 4 de la COVID-19: le Comité de concertation renforce les règles de lutte contre le corona pour le sport, la culture et l’enseignement supérieur à partir du 23 octobre 2020

Les règles plus strictes sont indispensables pour décharger les hôpitaux, éviter de devoir fermer toutes les écoles, empêcher un arrêt de toute l’économie et ne pas isoler de trop nombreux concitoyens à cause d’un confinement généralisé.

Voici les mesures supplémentaires de lutte contre le corona :

  1. Événements sportifs : toutes les compétitions sportives professionnelles à l’intérieur et à l’extérieur se déroulent sans public. Toutes les compétitions amateurs sont suspendues. Les compétitions concernant des jeunes jusqu’à 18 ans restent autorisées, mais seuls les membres de la famille peuvent y assister. Il reste interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  2. Enseignement supérieur : le taux d’occupation des locaux descend à maximum 20 % avec obligation de port du masque, sauf pour les travaux pratiques où ce n’est pas possible. Cette règle n’est pas applicable aux étudiants de première année.
  3. Événements et activités à l’intérieur (culturels, religieux, éducatifs, associatifs) : maximum 40 personnes sont autorisées s’il y a suffisamment de garanties que l’organisation permet de respecter les règles de lutte contre le coronavirus, et maximum 200 personnes moyennant le respect de la règle d’1,5 mètre de distance et le port du masque. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  4. Transports en commun : chaque autorité veille, dans le cadre de ses compétences, à ce que la capacité des transports en commun soit optimalisée afin d’éviter toute surfréquentation.
  5. Les parcs d’attraction sont temporairement fermés.
  6. Parcs animaliers : les espaces intérieurs sont fermés au public ; il est interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  7. Le télétravail reste la règle. Il a été décidé avec les fédérations patronales de mettre en place un système de monitoring visant à responsabiliser, afin d’appliquer la règle du télétravail dès que possible.

Au vu de l’urgence de la situation, ces règles entrent directement en vigueur et seront applicables dès leur publication, le vendredi 23 octobre 2020.

Les règles resteront en vigueur jusqu’au 19 novembre 2020 inclus, avec une évaluation intermédiaire après deux semaines.

Le Comité de concertation tient par ailleurs à rappeler les règles pour le niveau d’alerte 4 qui sont déjà en vigueur depuis le lundi 19 octobre :

  1. Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  2. Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  3. Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  4. Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
  5. Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  6. Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  7. Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  8. Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées mettront tout en œuvre pour soutenir au mieux tous ceux qui sont économiquement touchés. C’est ainsi que le gouvernement fédéral doublera le droit passerelle pour les indépendants contraints de fermer. Les mesures d’aide existantes seront prolongées. Une exonération ONSS interviendra également.

Communiqué de presse, du Premier Ministre Alexander De Croo, du 16 octobre 2020

Niveau d'alerte 4 de la COVID-19: des règles plus strictes à partir du lundi 19 octobre 2020

Le Comité de concertation a pris connaissance de la situation épidémiologique préoccupante, qui place depuis aujourd’hui l’ensemble du pays au niveau d’alerte 4 du baromètre COVID-19 (niveau d’alerte très élevé).

La pression sur les hôpitaux et sur la continuité des soins non liés à la Covid-19 augmente. Certains hôpitaux sont confrontés à de nombreuses absences au sein de leur personnel. Les soins de première ligne, notamment la médecine générale, font eux aussi face à une pression croissante.

Le nombre de patients COVID en soins intensifs est, aujourd’hui, 2,5 fois plus élevé que fin mars.

Pour éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l’économie soit à l’arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d’un confinement généralisé, le Comité de concertation a décidé d’une série de mesures :

  1. Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  2. Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  3. Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  4. Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
  5. Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  6. Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  7. Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  8. Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.
  9. Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  10. Les compétitions sportives : réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui passeront de 400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétarias et débits de boissons sont fermés.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées mettront tout en œuvre pour soutenir au mieux tous ceux qui sont économiquement touchés. C’est ainsi que le gouvernement fédéral doublera le droit passerelle pour les indépendants contraints de fermer. Les mesures d’aide existantes seront prolongées. Une exonération ONSS interviendra également.

Les mesures entrent en vigueur le 19 octobre et seront d’application pendant un mois, avant d’être soumises à une évaluation.

Arrêté Ministériel du 18-10-2020

Communiqué de presse, du Gouverneur de la Province du Luxembourg, du 12 octobre 2020

Interdiction de déplacements non-essentiels entre 1h00 et 6h00 (mesures complémentaires)

Les rapports reçus ce matin ont malheureusement confirmé la tendance à l'aggravation des indicateurs épidémiologiques.  Le taux d'incidence pour notre province est aujourd'hui de 461 cas par 100 000 habitants (36 communes sur 44 dépassent le taux d'incidence de 250).  La province de Luxembourg a également le taux de reproduction le plus important de Belgique (1,912).  Le nombre de cas confirmés a connu entre la semaine du 25/09 - 01/10 et la semaine du 02/10-08/10 une augmentation de 172 %!  Le nombre de personnes infectées double actuellement tous les cinq jours.

C’est pourquoi, en concertation avec la ministre de l'Intérieur, le commissaire fédéral en charge de la crise du coronavirus, le gouvernement wallon et les bourgmestres de la province, j'ai décidé de compléter les mesures prises vendredi et d'interdire les déplacements non-essentiels entre 1h00 et 6h00 sur l'ensemble du territoire de la province de Luxembourg.  A partir de ce 14 octobre 2020, et pour une durée de quinze jours renouvelables, il sera interdit de se trouver ou de se déplacer sur la voie publique entre 01h et 06h, sauf pour raisons médicales, professionnelles ainsi que pour porter assistance à un proche.

Les rassemblements nocturnes, en particulier dans un cadre festif, ont été identifiés comme des foyers très importants de propagation du virus.  Toutes les personnes qui se rassemblent, parfois en grand nombre, sans aucun geste barrière, participent à la propagation d'un virus qui menace sérieusement la santé des citoyens et de notre société tout entière.

Adaptons nos comportements, sans quoi, une reconfinement sera inévitable.  Et cela, nous voulons à tout prix l'éviter.

Prenez soin de vous et de vos proches

Olivier SCHMITZ

Gouverneur de la province de Luxembourg

Communiqué de presse, du Gouverneur de la Province du Luxembourg, du 9 octobre 2020

Mesures complémentaires aux mesures gouvernementales

Les derniers rapports montrent une forte augmentation de tous les indicateurs épidémiologiques liées à la Covid19.

Notre province de Luxembourg est malheureusement particulièrement concernée par ce constat. En raison d’une croissance du nombre d’infections et d’hospitalisations, ainsi que d’une augmentation alarmante du taux de positivité et du nombre de reproduction, notre province est placée en niveau d’alerte 4, soit le niveau d’alerte maximal.

C’est pourquoi, en complément des mesures fédérales, j’ai décidé de prendre ce jour un arrêté qui contient les mesures suivantes qui entreront en vigueur ce 10 octobre 2020 :

  1. Port du masque : obligation de détenir un masque sur soi lorsque l’on se trouve sur la voie publique de façon à pouvoir le porter lorsque cela est obligatoire ;
  2. Obligation de port du masque sur les marchés, fêtes foraines, foires, salons, événements sportifs, cimetières, dans les files d’attente, bâtiments publics et aux abords des écoles ;
  3. Les buvettes, cafétérias et autres débits de boisson des infrastructures sportives sont fermés. Aucune vente ou distribution de boisson lors des événements sportifs (en ce compris les entraînements) n’est autorisée ;
  4. Les vestiaires et douches sont réservés exclusivement aux pratiquants et encadrants (entraîneurs, kinés, délégués) et toute consommation d’alcool y est interdite. Les vestiaires doivent être fermés quarante-cinq minutes après la fin de l’activité sportive ;
  5. Désignation d’un responsable Covid dans chaque ASBL et association chargé de veiller à la mise en place et au respect des mesures lors d’événements ;
  6. Consommation d’alcool interdite sur la voie publique ;
  7. Toute activité de porte-à-porte est interdite. Je suis pleinement conscient de la portée de ces mesures. La circulation du virus doit absolument diminuer, sans quoi de nouvelles mesures devront être prises.

J’en appelle donc à la conscience de chacune et chacun pour un respect strict de ces règles.

Prenez soin de vous et des autres.

Olivier SCHMITZ

Gouverneur de la province de Luxembourg

Arrêté de police du 9 octobre 2020 du Gouverneur de la Province du Luxembourg 

Communiqué de presse 28 septembre 2020

Pour limiter les risques, respectons les 6 règles d’or.

Il y a 11 millions de raisons de tenir bon face au coronavirus. Partagez la vôtre sur www.11millionsderaisons.be

Vous y trouverez également les mesures par secteur.

Communiqué de presse 25 septembre 2020

Mesures pour les événements sportifs et événements sportifs itinérants

Le Conseil national de sécurité a confirmé ce mercredi ce que nous savions déjà depuis plusieurs semaines : nous allons devoir apprendre à vivre encore plusieurs mois avec le risque lié au Covid-19. La société doit être organisée en tenant compte de ce risque, tout en se rapprochant d’une vie « normale ». Le sport jouant un rôle central, il était nécessaire d’harmoniser les mesures sur l’ensemble du territoire provincial.

 

Les événements sportifs en province de Luxembourg ont toujours occupé une place centrale dans notre société. Force est de constater que la situation actuelle a renforcé cet état de fait. Chaque événement draine un public nombreux. Les fans de sports sont heureux de retrouver leur sport favori mais aussi, et surtout, de se retrouver.

Toutefois, la situation sanitaire nous oblige à adapter nos comportements en toutes circonstances, en ce compris lors d’événements récréatifs. Les derniers chiffres, confirmés ce vendredi 25 septembre par le rapport du Risk Assessement Group, montrent une recrudescence du nombre de cas, mais également du nombre d’hospitalisations. La province de Luxembourg n’échappe pas à cette réalité.

Enfin, les autorités locales et les autorités des fédérations sportives sont en attente de mesures claires, proportionnées et cohérentes sur l’ensemble du territoire provincial. C’est pour ces raisons, et en accord avec la ministre des Sports, que j’ai décidé de prendre un arrêté visant :

  1. L’obligation du port du masque pour toute personne participant ou assistant à un événement sportif, à l’exception des sportifs lors de la pratique de leur sport ;
  2. Cette obligation vise les événements extérieurs et intérieurs, mais également les événements itinérants (courses cyclistes, rallyes, etc.) ;
  3. Les buvettes et autres stands de boisson doivent organiser un système de vente à emporter durant l’événement sportif et respecter le protocole « horeca » à l’issue de l’événement ;

Ces mesures ne sont pas neuves. Elles étaient déjà prévues par les protocoles. Elles deviennent simplement obligatoires. Sauf dérogation accordée par le bourgmestre dans les infrastructures permanentes, l’assistance reste limitée à 200 personnes à l’intérieur et 400 à l’extérieur. J’en appelle à la responsabilité de chacun. Profitons de la vie et des moments de partages qu’elle nous offre, mais faisons-le en adaptant notre comportement. Continuez à prendre soin de vous et des autres.

Communiqué de presse 20 Août 2020

Maîtrise de la situation sanitaire, rentrée scolaire pour tous et perspectives

Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce jeudi 20 août en vue de faire le point sur la situation épidémiologique et de déterminer les mesures qui devaient être prolongées et celles qui pouvaient être assouplies.

 

Les mesures en vigueur ces dernières semaines avaient pour objectif, outre la stabilisation de notre situation sanitaire, d’immuniser la rentrée scolaire – c’est-à-dire que la circulation du virus soit suffisamment maîtrisée pour permettre à tous les enfants de retourner à l’école.

Tous les élèves pourront donc reprendre l’école, tous niveaux d’enseignement confondus, sur base du « code jaune » établit par les communautés. Pour rappel, le code jaune fait référence à une situation où la présence du virus est toujours active bien que contrôlée. Ce système permettra une semaine scolaire normale de 5 jours, sous réserve du respect de certaines mesures sanitaires, comme le port obligatoire d’un masque pour les élèves de plus de 12 ans et pour les enseignants et la suspension de certaines activités extrascolaires dans l’enseignement secondaire.

Outre ce régime commun, dans les communes où des pics de contaminations seraient constatés, un passage à un code de couleur orange sera alors décidé par les ministres de l’Education. Ce code de couleur implique des aménagements, comme un nombre réduit de jours de cours pour les deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire. Les parents, enfants et enseignants seront informés par les écoles.

Au niveau de l’enseignement supérieur, étant donné la date de rentrée scolaire plus tardive, des consultations ont encore lieu pour harmoniser les règles qui s’appliqueront sur les campus étudiants.

A partir du 1er septembre et pour une durée d’un mois

  • La bulle sociale de 5 personnes – c’est-à-dire les personnes avec lesquelles les citoyens ont des contacts rapprochés - restera d’application, dans les mêmes conditions qu’au mois d’août. Les contacts avec respect des distances de sécurité sont quant à eux toujours limités à 10 personnes en même temps.
  • Les mesures générales concernant les contacts sociaux sont difficilement tenables à plus long-terme. Nous devons pouvoir sortir de la gestion de crise pour s’engager dans une dynamique à long-terme de gestion de risques. Nous devons être en mesure de réinventer de manière pérenne notre façon d’entretenir nos contacts sociaux. Afin de le faire le plus normalement possible tout en préservant la santé de toutes et tous, il a été demandé aux experts du Celeval – avec l’appui d’autres spécialistes comme par exemple des psychologues – de se pencher prioritairement sur cette question.
  • Les réceptions après les funérailles pourront avoir lieu avec 50 personnes au maximum, dans le respect des règles qui s’appliquent pour le secteur de l’Horeca. Le prochain CNS se penchera sur la question d’un éventuel assouplissement des règles pour les réceptions de manière générale.
  • En ce qui concerne les magasins, il sera désormais possible de faire ses achats à deux (ces deux personnes peuvent être accompagnées de mineurs vivant sous le même toit ou d’une personne ayant besoin d’une assistance) et ce, sans limitation de temps. Il va sans dire qu’il est fait appel au sens des responsabilités de chacun pour éviter les effets de foule. A l’inverse des autres mesures valables à partir du 1er septembre, cette mesure sera applicable dès le 24 août.
  • Concernant les audiences, le nombre maximum de personnes admises dans un public – lors d’événements sportifs, au théâtre, dans le cadre d’activités culturelles, dans les lieux de culte, les salles de congrès ou encore les auditoires – sera étendu à 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur. Le port du masque reste obligatoire tout comme le respect des règles et protocoles de sécurité. Afin de donner plus de flexibilité – lorsque les règles de sécurité sont respectées – aux professionnels, il sera possible de déroger à cette règle après examen par le bourgmestre et l’autorisation des ministres compétents.
  • Les personnes physiquement séparées ces derniers mois parce qu’ils viennent de pays séparés et qui fournissent la preuve d’une relation durable sans être pour autant mariés, pourront traverser la frontière à partir du 1er septembre. Ces personnes seront soumises aux mêmes règles que les autres en matière de test et de quarantaine.

 

Concernant les voyages, il a été rappelé l’obligation depuis le 1er août pour toutes les personnes arrivant sur le territoire belge après un séjour à l’étranger de plus de 48h de remplir le Passenger Locator Form qui permet de savoir où le voyageur s’est rendu. Par ailleurs :

  • Toute personne revenant de zone rouge doit se faire tester et rester en quarantaine même si celle-ci ne présente pas de symptôme.
  • Si la personne revient de zone orange, il s’agit d’une recommandation. Cette recommandations doit toutefois être prise au sérieux, d’autant plus si la personne de retour d’une zone orange a eu des contacts à risque.
  • Par ailleurs, la participation active des citoyens au contact tracing avec les personnes responsables des calls centers régionaux susceptible de contacter tout un chacun est demandée.

L’évolution de la situation sanitaire sera, comme toujours, suivie de près et un nouveau CNS sera organisé le mois prochain. L’objectif est bien, à terme, de pouvoir sortir de la gestion de crise pour s’engager dans une dynamique à long-terme de gestion de risques.

Actions sur le document